Bribes turques. 10

Istanbul, décembre 2015 –

Je vais être patiente, parce que j’ai déjà beaucoup progressé, je comprend et parle nettement mieux qu’il y a six mois, un an, un an et demi. Donc j’attends et me concentre sur les joies que j’éprouve, sur ce que je découvre, sur l’humain, sur cette culture, sur moi, sur ma famille.

Je voulais sortir de ma zone de confort? Et bien c’est gagné Gülşen, tu as tiré le gros lot: tu quittes le pays où tu as tous tes repères, où tu as des amis, un travail, une maison, pour aller vers un monde petit à petit mieux connu, mais toujours étranger et qui te laisse perplexe.

Tu voulais de la difficulté? Et bien voilà: nouvelle langue, on ne te comprends pas, tu ne les comprends pas, tu n’as pas de maison, tu n’as pas de permis, tu es une touriste, tu n’es plus rien, pas même encore un numéro.

Mais cela ne compte pas.

[…]

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s