Article 3 de la série Jeunes diplômés : vous ne trouvez pas d’emploi, à qui la faute?

Le mot "experience" mit en évidence en rouge et sur un fonds de mots flous.Dans le contexte d’une conjoncture économique réduite et d’un marché du travail toujours plus compétitif, les jeunes diplômés ont parfois de la peine à se faire une place. Ces derniers clament souvent qu’en raison de leur inexpérience et de leur âge, les employeurs ne leur donnent pas leur chance. D’où le fameux : « Mais comment je suis censé avoir de l’expérience si on ne m’engage pas? » Ce qui reviens à dire : « Si je ne trouve pas de travail, c’est pas d’ma faute. »
Je souhaite donc une bienvenue à tous ceux qui trouvent que cet argument est hyper restrictif, un peu gnan gnan voire lâche.
Dans cet article, apprenez à utiliser l’inexpérience à votre avantage!

 C’est vrai, parfois, vous avez beau accumuler tous les bons points, très bon dossier, motivé, convaincant, intéressant, on vous dit : «Nous avons pris quelqu’un qui a plus d’expérience dans ce domaine-ci, mais vous auriez été notre premier choix s’il n’y avait pas eu l’autre candidat.»  Cet exemple nous montre que plus que l’âge, le nombre d’années d’expériences est ce qui est susceptible de vous «couler» en tant que jeune diplômé. Dans cet exemple néanmoins, l’intéressant est que, c’est le manque d’expérience dans un domaine précis qui a pris le dessus sur la décision et non pas l’expérience dans son ensemble. De plus, pour certains employeurs, expérience professionnelle ne rime pas avec stages ni avec expériences dans le cadre académique mais uniquement avec contrats à durée indéterminée.
-> A ce sujet voir l’article du Blog « Emploi et Entreprise » sur le site du Monde
> A ce sujet voir l’article « Une question de chance? »sur le site de Students Careers

On ne peut donc certes le nier, cela arrive qu’on ne nous engage pas à cause de notre inexpérience ou de notre âge. Mais ne vous aigrissez pas! Cette raison n’est certainement pas invoquée dans tous les cas. La procédure d’embauche rentre toujours dans un cadre  assez précis et le manque d’expérience n’est pas le seul critère pris en compte, du moins on l’espère. Par exemple, pour des offres d’emplois qui mentionnaient «3-5 ans d’expériences dans un domaine similaire», il m’a rarement été dit que ma candidature ne serait pas considérée sur ce seul critère.
Il ne tient qu’à vous de TOUJOURS tenter votre chance et de ne  jamais négliger d’envoyer votre dossier de candidature sur le seul critère que vous n’avez pas l’expérience requise.
En plus, nous avons bien vu dans le premier article de cette série que les entreprises publiques ou privées ne boudent absolument pas les Jeunes diplômés. Par contre, je suis sûre qu’elles boudent les pleurnichards et les prétentieux.

De plus que considérez-vous être de l’expérience?  Parce qu’il aujourd’hui difficile de sortir d’études sans expérience à proprement dire! Pour ma part, je retiens donc comme expériences tout ce que j’ai accompli que ce soit dans le cadre académique que professionnel : les excursions sur le terrain (par exemple : étudiant en géologie), les projets d’études (qui peuvent avoir été faits en collaboration avec un mandant), les stages, les mandats temporaires et bien sûr toute autre situation d’emploi à plus long terme. Ca en fait de l’expérience dis donc! Savez-vous en tirer parti? Peut-être avez omis de le mentionner dans votre CV ou dans votre lettre de motivation.

A mon avis, les étudiants se concentrent peut-être sur le présent et ont de la peine à planifier leur vie à un peu plus long terme. Je ne suis certes pas partisane des plans de carrière détaillés. Néanmoins, il est important de se projeter dans quelques mois/années et de se demander : à quoi ressemble mon CV maintenant et à quoi ressemblera-t-il à la fin de mes études? Il est nettement plus intéressant de voir qu’un étudiant a travaillé pendant ses études, même pour des emplois non/peu/mal rémunérés ou qu’il a cherché à s’investir dans un certains milieu ou domaine. Ce qui compte c’est l’ETAT D’ESPRIT manifesté au cours des études. On ne peut rester les bras croiser et attendre que le bon poste nous tombe dessus.
->Lire  l’article de Christian Chevrolet paru dans Students Careers : l’heure de retrousser ses manches.
L’employeur ne s’intéresse pas seulement à vos expériences dites professionnelles. Il cherche à savoir quelles sont les compétences (relationnelles par exemple) que vous avez développé, cherché à développer et souhaitez encore développer.  Le futur c’est vendeur!!
-> Maîtrisez votre image avec des astuces d’experts du recrutement

Pour mentionner brièvement le problème de l’âge, l’impression que je retiens est qu’il est plus lié aux compétences relationnelles, aux questions de leadership et au traitement de questions délicates et épineuses. Qualités que l’on acquiert avec le temps, mais qui peuvent également être innées. Il n’est donc plus étonnant que des grandes entreprises comme Procter & Gamble ont une procédure de recrutement axée sur les compétences en leadership et l’ambition personnelle.

C’est pourquoi, il me semble  indiscutable qu’un étudiant se doit, avant et pendant ses études du moins, d’engranger le plus d’expérience possible par toutes les opportunités qui s’offrent à lui (par exemple les jobs qui circulent dans l’école dans laquelle vous étudiez ou alors de participer à des associations estudiantines). Car, pour la plupart des étudiants, ces postes temporaires constitueront leurs seules expériences autres que celles accumulées dans le cadre académique. Alors pensez toujours à long terme!
En entretien, votre recruteur ne manquera pas de vous faire remarquer que vous manquez d’expérience. Alors prenez les devants, n’attendez pas l’entretien. Mentionnez dans votre lettre de motivation déjà, que c’est vrai vous manquez d’expérience dans tel et tel domaine, mais que vous êtes flexibles et prêt à entreprendre tout ce qu’il sera nécessaire d’entreprendre pour correspondre aux prérequis du poste.
-> A ce sujet voir l’article d’ETUMAG sur la Vrai et la Fausse motivation ou comment formuler ses réponses. 

L’inexpérience  est donc votre atout. Elle sera justement le moteur pour vous pousser à vous vendre et à mettre vos points forts en évidence et à montrer que vos points faibles (que vous connaissez bien sûr et êtes capables de mentionner) sont là pour vous faire avancer et qu’ils finiront par disparaître! Pour cela, vous devez être convaincus (profondément et cela doit se sentir dans votre voix) de ce que vous valez. Pour de l’aide, voir le deuxième l’article de la série sur les jeunes diplômés sur la définition de son/ses ambition(s) et le résumé des compétences.
Pour certains, c’est peut-être l’heure de la remise en question. Personnellement, je pense que le problème vient souvent du fait que le jeune diplômé est peu sûr de lui ou qu’il refuse de se battre pour trouver un emploi. Je pensais aussi que je trouverais un emploi plus vite. Encore pire, je pensais que je trouverai le job idéal presque tout de suite.
Mais redescendons sur terre. Les employeurs veulent des professionnels motivés, capables de prendre des décisions, qui travaillent aussi bien de manière indépendante et qu’en équipe et avec un intérêt marqué pour leur institution. le niveau de maturité pour la prise de décision, l’indépendance dans le travailun intérêt marqué pour l’institution sont toujours de bons outils pour pallier à l’inexpérience.
Ne prenez jamais rien pour acquis, vous devez gagner votre employeur et pas le contraire. 

C’est avec plaisir que je lis vos commentaires et opinions sur la question. Je vous donne rendez-vous la semaine prochaine en mardi 24 pour le prochain sujet de notre série : le lieu de domicile, influence-t-il vos chances de trouver un emploi?

Publicités

3 commentaires Ajoutez le vôtre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s