Article 2 de la série Jeunes diplômés : l’ambition, une aide à la recherche d’emploi?

L'ambition représentée par un homme d'affaire arrêté en plein milieu d'une foule regardant un gratte-cielVous avez une idée précise (ou pas) de ce que vous recherchez comme poste de travail, mais rien ne correspond ou ne semble correspondre. Qu’allez-vous faire? Prendre le premier poste que l’on vous offre ou alors patienter?
Si vous êtes inscrit au chômage et que vous êtes un jeune diplômé, la question ne devrait même pas se poser en théorie. Voir pourquoi note 1
Mais revenons à nos moutons. Dans tous les autres cas du moins la question se pose : un jeune diplômé peut-il faire la fine bouche et refuser des offres d’emplois? L’ambition est-elle liée à cette question?

Et bien OUI. Trouvez également un exercice pour définir vos objectifs professionnels et choix de vie ainsi qu’une astuce pour se rassurer sur ses compétences. 

Oui, vos ambitions peuvent vous aider à définir une stratégie de recherche d’emploi. Parce que l’ambition est liée à votre amour propre. Notre ami Petit Robert nous explique : AMBITION «désir d’acquérir des biens qui peuvent flatter l‘amour propre (pouvoir, honneur, réussite sociale)». Alors il n’est pas question ici de savoir si vous voulez flatter votre amour propre. Néanmoins, il faut être conscient que, bien que parfois nous nous croyions sans ambitions particulières, c’est-à-dire ne pas avoir d’idée précise de ce que nous voulons, nous sommes souvent bien conscients de ce que nous ne voulons absolument pas.  C’est le premier pas vers la définition de nos ambitions.
Car l’ambition demeure rarement au singulier mais se manifeste ou se décline sous plusieurs formes; elle peut en effet être de nature professionnelle, familiale, sociale ou autre. Pour moi l’ambition s’apparente plus à des objectifs entrant dans le cadre d’un choix de vie ou plusieurs choix de vie (vous pouvez en effet donner plusieurs directions à votre vie au fil du temps).

Alors en quoi le fait de savoir ce que vous voulez dans la vie peut vous aider dans vos recherches d’emploi? Parce qu’il n’y a rien de plus dur de trouver ce qu’on veut lorsque l’on n’a pas conscience de ce qu’on cherche. Comme le montre l’image ci-dessous on risque de rentrer bredouille…

Dessin de presse de Hic paru dans El Watan
Dessin de Hic paru dans El Watan

Par exemple, vous vous retrouvez en entretien d’embauche. Au fur et à mesure que celui-ci se déroule, vous réalisez que l’emploi pour lequel vous avez postulé ne correspond absolument pas à l’idée que vous vous en étiez fait et que vous n’avez pas du tout envie d’y travailler. En fait, on pourrait dire que c’est votre amour propre qui s’est manifesté de lui-même et qui vous a fait prendre conscience que ce poste ne vous correspond pas du tout. C’est la grande révélation, vous pensez que vous avez perdu votre temps?! Mais non mais non. L’entretien n’est donc pas tout à fait un échec, parce qu’il vous permet de poser les premiers jalons de ce que vous recherchez.

Maintenant un petit exercice qui peut vous aider à définir quels sont vos réels objectifs et qui révélera jusqu’où vous êtes prêt à aller pour trouver une place de travail. Il vous faut répondre honnêtement aux questions qui suivent par «Oui», «Non», «Ca dépend». Vous verrez que les points listés sont tout à fait généraux et que bien souvent vous les utilisez déjà, mais l’exercice vous aidera à en prendre plus conscience.
Une fois l’exercice complété, dressez le profil du poste que vous souhaiteriez trouver et mettez en évidence les points où vous avez noté «Ca dépend», ce sont les points sur lesquels vous êtes flexibles. Car soyons réalistes : le job de vos rêves tel que vous vous l’imaginez n’existe pas toujours, à moins que vous ayez la possibilité de le créer.
BON EXERCICE !!!

Votre choix de vie : 

Mon emploi est ma priorité.
Mon emploi passe avant mes hobbys.
Je souhaite consacrer une grande partie de mon temps à ma passion/hobby.
Je travaille pour vivre.
Je vis pour travailler.
Je conçoit de travailler à temps partiel.
Je veux travailler à temps partiel pour me consacrer à d’autres activités ou parce que je veux m’occuper de ma famille.
Je souhaite avoir des moyens financiers importants.

Qu’est-ce que je recherche dans un emploi :

J’ai une idée précise de ce que les professionnels de ma branche gagnent en moyenne.

(Si non se référer à  LOHNRECHNER, le calculateur de salaires pour tous les domaines professionnels en Suisse de l’Office fédéral de la statistique ou alors à l’association de votre branche. Par exemple pour les bibliothèques : Bibliothèque Information Suisse (BIS) Pour les archivistes en moyenne 85.- de l’heure en indépendant. Les étudiants HES gagnent en moyenne entre 105’000 et 145’000.- CHF en sortant d’études selon L’étude sur les salaires HES 2011 -> Lire l’article d’ETUMAG du 6 juin 2011 .)

Le salaire qui m’est proposé a une importance.
Je suis prêt à travailler plus ou moins loin de chez moi (1h porte à porte).
L’expérience ou la renommée que je peux acquérir à travers un poste sont plus importantes que le salaire proposé.
Je souhaite travailler dans un environnement dynamique et stimulant.
Je souhaite travailler dans le domaine : Public / Privé
Les tâches répétitives ne me dérangent pas.
Je souhaite avoir des responsabilités.
Je souhaite pouvoir former des apprentis.
J’accepte n’importe quel travail pourvu qu’il soit dans mon domaine.
Je désire demeurer un généraliste de mon domaine.
Je désire devenir un expert d’un aspect particulier de ma branche.
Je souhaite contribuer à la recherche dans mon domaine.
J’aime le contact (avec les collaborateurs ou les clients)
etc. 

Bilan

Alors quels sont objectifs?  Dans l’article d’introduction de la série sur les jeunes diplômés, il était question de viser loin, mais encore faut-il viser juste et c’est là que l’ambition joue son rôle. En effet, si avez su définir ce qui constitue votre ambition ou vos ambitions, vous serez plus sélectif dans le choix des employeurs et des postes que vous recherchez.
De plus, en entretien vous aurez des réponses précises à donner à vos interlocuteurs et serez de ce fait mieux préparés et plus convaincants.
Et pour revenir à la question de départ, vous avez donc le droit de dire : «NON ce poste n’est pour moi ou ne correspond pas à ce que je veux.» Cela n’est toujours pas évident à dire suivant la situation financière dans laquelle on se trouve bien sûr. Cela demande aussi d’être patient et sûr qu’à un moment donné le bon poste se présentera.

Zen en toute situation
© SerrNovik - Fotolia.com

Si maintenant vous êtes quelqu’un d’hyper-flexible et que vous envisagez plusieurs chemins différents ou que vous avez décidé de laisser faire les choses et de choisir en conséquence, n’ayez pas honte de le dire en entretien.

Dernier point pour cet article, parfois le manque d’ambition découle de l’incapacité du jeune diplômé à prendre conscience des compétences et qualifications acquises au cours des expériences professionnelles et académiques. Les phases d’incertitudes ou de transition (études – monde professionnel) ne sont pas évidentes à vivre mais donnent souvent l’occasion de se poser et de réfléchir à la stratégie de recherche d’emploi à adopter, qui soit dit en passant diffère pour chaque domaine professionnel.

Un bon truc consiste à faire une liste des compétences et qualifications. C’est un document qui vous conforte VOUS dans ce que vous savez faire. D’autre part, ce document est facilement insérable dans un dossier de candidature pour donner un aperçu de votre métier à un employeur qui n’est pas de votre domaine mais qui peut être intéressé par votre expertise.  Voici un exemple de Résumé des compétences

Vous possédez un savoir particulier qui n’est pas maîtrisé par monsieur tout le monde, alors faites-le valoir!

Rendez-vous à jeudi 19 janvier 2012 pour le prochain article :  l’âge et des années d’expérience, décisifs dans la recherche d’emploi? 

N. B. : Cet article ne reflète que le point de vue de l’auteure et s’appuie sur ses propres observations.
Note 1 : La nouvelle loi sur l’assurance chômage et les nouveaux diplômés
Et oui, la nouvelle loi sur l’assurance chômage vous oblige à accepter tout ce qui vient, tout ce qui peut vous rendre indépendant financièrement, tout en sachant que le chômage ne vous verse pas un franc pendant les six premiers mois de votre inscription (c’est en effet le délai d’attente fixé par le Conseil fédéral selon RS 837.0 Loi fédérale sur l’assurance-chômage obligatoire et l’indemnité en cas d’insolvabilité Art. 18 al. 2) …. enfin bon tout cela est très discutable.
Publicités

5 commentaires Ajoutez le vôtre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s